Le Site MobileFacebookTwitter
Loi AGEC - Tout ce qui change en 2021 Oui tous les emballages se trient...Mais uniquement les emballages. Les Numeros à connaître en cas d'urgence communiqué de presse COVID 19 Réouverture des déchèteries Gérer ses Déchets Verts La collecte du textile est suspendue Jeu concours "les dégats de l'activité Humaine sur notre environnement" RECYCLAGE DES "PETITS ALUS" Fin du plastique à usage unique DASRI : Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes ! La campagne DASRI de sensibilisation départementale Novembre 2019 Mise en place des contrôles chez les professionnels de santé Le gouvernement veut rendre gratuites les déchèteries pour le BTP Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux – DASRI Attention contrôles ! STOP AUX PLASTIQUES À USAGE UNIQUE Aper Pyro : la solution pour les fusées périmées Inauguration du réseau de chaleur urbain Septuors, des prix pour récompenser le dynamisme du territoire Les déchets de jardin pollués par les plastiques Changement de saison ! Le reflexe, c'est le tri ! Compostage collectif et partagé de nouvelles plateformes à toutes épreuves LA POUBELLE JAUNE N’EST PAS UNE POUBELLE ! C’EST UN BAC POUR RECYCLER LES EMBALLAGES ET LES PAPIERS Écrasés et non imbriqués La nouvelle fiscalité des déchets en 8 points TGAP : réponse du Premier Ministre Des dechets verts toujours trop pollués QUE FAIRE DES PESTICIDES CHIMIQUES INTERDITS AU 1ER JANVIER 2019 Plan de sortie du glyphosate : le dispositif REFIOM en mines de sel : Pourquoi il n’y a pas plus de risque qu’en ISDD Interdiction de jeter les Dechets de soins* dans les conteneurs d'ordures ménagères ou de tri !
Écrasés et non imbriqués
Article créé le 08/04/2019
Accueil / Le Mag / A la une
Agrandir la photo
Agrandir l'image Agrandir la photo

Depuis la mise en place, en octobre 2016, de l’extension des consignes de tri dans les Pyrénées Orientales, les usagers ont été confrontés à une augmentation conséquente de déchets à réorienter vers le bac de recyclage.

 

Même si beaucoup de collectivités ont répondu au problème en augmentant le volume de bacs mis à disposition en porte à porte, il n’en demeure pas moins que les modifications des fréquences de collecte (C1-C0.5) opérées par d’autres placent de nombreux usagers dans une recherche permanente de place dans leur poubelle jaune. Il en va de même pour les personnes collectées en apport volontaire qui stockent à la maison avant de vider dans les colonnes du quartier.

 

Pour faire face à cette problématique, le Sydetom66 communique depuis le début sur le bon geste à adopter : écraser les emballages permet de gagner 30% de volume supplémentaire dans le bac. On constate cependant une pratique de plus en plus courante contre laquelle on doit lutter aujourd’hui et qui impacte directement le centre de tri : Les emballages imbriqués.

 

Bien qu’ils fassent gagner de la place à la maison, les emballages imbriqués quand ils arrivent sur les tapis de tri ne sont pas reconnus par les machines de tri optique et sont automatiquement redirigés vers le refus de tri. En 2018, ils ont représenté 236 Tonnes et sont en constante augmentation.

 

Autant d’emballages perdus, réorientés vers l’incinération et donc refacturés !

 

 

Dans le bac jaune, les emballages doivent être jetés :

 

·         En vrac (non ensachés et non imbriqués)

 

·         Vidés (sans être lavés)

 

·         Ecrasés (pour gagner de la place).

SYDETOM66
SYDETOM WEBTV
Facebook Twitter
Site Mobile
Zone de téléchargements
Sydetom en photos
Espace collectivités
Marchés publics
Contact & Accès
Découvrez le site du compostage
Consultez notre charte de protection des données personnelles
Crédits Photos : Yann Le Borgne - JR PAC Photography - Marcel Pixel